mardi 17 juin 2014

Tranche de vie !

Trouble du spectre de l'autisme - Autisme et TSA
Rapunzel par Clarenceyao

Une personne qui ne connait rien sur les particularités sensorielles en autisme ne connait pas l'autisme puisqu'il fait partie intégrante de la vie d'une personne se situant sur le spectre de l'autisme - TSA.

Bien que généralement ces dernières apportent son lot de soucis, il arrive parfois qu'il résulte de celles-ci, des situations drôles et cocasses.





Ici, j'ai une petite Lune qui déteste se faire coiffer autant qu'elle adore les princesses Disney, particulièrement Raiponce. Ce n'est pas un caprice, elle cumule les hypo et hypersensibilité et chaque coup de peigne, chaque minuscule tiraillement de cheveux lui fait tout simplement mal.

Chaque matin, j'ai droit une crise allant de la mini à la cauchemardesque lorsque je procède à LA chose. À cause de ces dernières, souvent lorsque nous n'avons pas à sortir de la maison, je lui fais une couette juste comme ça qui se limite à lui ramasser les cheveux dans un élastique sans les démêler au préalable. Cette façon de procéder est la seule alternative que j'ai trouvée pour que je ne me sente pas coupable de ses cheveux tout ébouriffés.

Pourtant, elle adore voir dans le miroir comment elle est toute jolie lorsque ses cheveux sont coiffés. Il fallait donc trouver une solution pour les sorties estivales, car il n'était pas question que je le sorte de la maison sans avoir au minimum démêlé ses cheveux et lui avoir fait une couette qui se respecte. Beaucoup Un peu exaspérée de recevoir des coups chaque fois que ma main daignait approcher sa blonde chevelure, je me suis levée un matin et prête à assumer mon rôle de mère indigne de lui ai donner deux choix : le choix entre se coiffer et aller jouer dehors par la suite et l'autre de ne pas se coiffer et rester à l'intérieur. Pour elle qui aime aller dehors, ce fut une question de quelques heures seulement pour qu'elle comprenne. Elle ne le faisait pas de gaieté de cœur, mais au moins j'évitais crises, hurlements, coups et ruades.

Il y a quelques jours :

Moi : « Petite Lune, est que tu veux aller jouer dehors ? »  
Petite Lune : « Oui !!! » 
Moi : « Tu viens on va faire une couette ? » 
Petite Lune : « Juste comme ça ? » 
Moi : « Non ! On doit vraiment arranger tes cheveux. Ils sont trop tout mêlés. On va démêler tes cheveux et faire une couette comme il le faut. »

Et voilà ma petite Lune qui s'en vient tout doucement et résignée à se faire coiffer.

Alors je prends le temps de lui mettre un démêlant, brosse doucement ses cheveux en défaisant un à un les petits nœuds et prenant soin de ne pas tirer sur sa petite crinière dorée. Mais malgré toute la douceur que j'y mets, ma petite Lune bien qu'elle ne fasse pas de crise, sanglote tout bas, toute malheureuse de l’épouvantable torture qu'encore une fois je lui inflige.

Pas plus de quatre minutes sont nécessaires afin que les cheveux soient démêlés et la couette faite.

Lorsque j'ai terminé, je lui dis comme toujours :

« Wow ! Regarde comme tu es jolie. »

Et elle de répondre en s'en allant la tête et les épaules basses ainsi que la mine toute déconfite :

« Je suis la princesse disparue ! »