jeudi 13 août 2015

Les défis d'un couple

Trouble du spectre de l'autisme - Autisme et TSA



Sur une note plus positive… en espérant que ce qui suivra pourra aider certains couples qui vivent actuellement une période difficile.











Aussi ridicule que ça puisse paraître, malgré ce que je vous ai partagé dans mes derniers billets, ces derniers mois n’ont pas seulement été empreints de négatif. Ils m’ont aussi permis de réaliser à quel point j’aime mon mari, à quel point il m’aime aussi et que pour rien au monde je ne le changerais.
Bientôt, nous célébrerons notre 10e anniversaire en tant que couple. Si nous avons eu de beaux moments, nous avons également eu plus que notre part d’épreuves, de mauvaises nouvelles et de problèmes de toutes sortes. Je ne sais pas combien de fois, épuisée par le manque de répit et de soutien, j’ai pensé partir en me disant que tout serait bien plus facile à gérer seule. Je le trouvais peu présent pour moi et les enfants. Dans les faits, il était là, mais pas comme moi je l’aurais voulu. Pourtant, il faisait de réels efforts.  Mais la quotidienneté et le travail que demande le fait d’avoir deux enfants TSA avaient fini par mettre une telle distance entre nous que je ne le voyais même pas. Toutes ces choses qui m’avaient attirée vers lui lors de notre rencontre me tapaient tellement sur les nerfs et par moment je ne supportais plus sa présence à un point tel que j’aurais voulu le faire disparaître d’un coup de baguette magique. Pendant un très long moment, j’ai bien cru que nous ferions partie des statistiques qui veulent que près de 85 % des couples se séparent dans les 2 premières années suivant un diagnostic de maladie grave chez un de leurs enfants. Oui, je sais que l’autisme n’est pas une maladie! Mais entendons-nous que ça chamboule grandement la vie d’une famille et que ça vient avec son lot de stress, d’inquiétudes et de défis. Avec deux diagnostics de TSA, dont un d’autisme sévère, ainsi qu’un diagnostic d’Asperger avec TDAH, anxiété et trouble de l’opposition, nous avons eu plus que notre part.
Aussi surprenant que cela puisse paraître, non seulement notre couple a survécu à cette énorme et à mon gout trop longue crise que nous avons eu à traverser, mais il est plus solide qu’il ne l’a jamais été et nous sommes plus amoureux que jamais. Je suis tellement fière de ce que nous sommes devenus.
Après cette tempête qui nous est tombée dessus sans prévenir, nous avons fini par trouver notre équilibre. Plus que jamais, aujourd'hui je sais que quoi qu’il arrive, je pourrai toujours compter sur mon mari. Que si un jour l’inévitable devait se produire plus rapidement que prévu et que je ne suis plus de ce monde pour prendre soin de nos enfants, ils pourront toujours compter sur un papa merveilleux qui fera plus que de son mieux pour accompagner ses enfants, les aider à relever les défis qui se présenteront, les défendre bec et ongles et les aimer d’un amour infini.
Pourtant, je n’aurais jamais pu vous écrire ces mots il y a quelques mois.
Donc, à tous les couples qui sont présentement en pleine tempête je ne peux dire qu'une chose. Ne désespérez pas de voir un jour la situation s’améliorer et le soleil biller à nouveau. Parce que si nous avons réussi, il est encore possible pour vous d'y arriver. Avec du temps et de la patience, il est possible que vous aussi arriviez à trouver votre équilibre comme nous avons trouvé la nôtre.
Et si vous n’y arrivez pas, ce qui reste une possibilité, ne perdez pas un temps précieux à vous culpabiliser de n’avoir pas réussi à passer au travers de cette « épreuve ». Rappelez-vous simplement qu'il vaudra toujours mieux pour un enfant d'avoir deux parents séparés, mais heureux et forts, qui habitent chacun pleinement leur vie et qui sont capables de l'aider et l'accompagner adéquatement, que deux parents formant toujours un couple qui n'en est plus vraiment un, qui n’arrivent plus à s’entendre, ne se supportent plus l'un l'autre, se disputent et se déchirent constamment et par ce fait, n'arrivent plus à être pleinement là pour lui.
Et vous, est-ce que votre couple a survécu à l’annonce du diagnostic de votre enfant ? Comment avez-vous vécu les mois ou les années qui ont suivi ce dernier ?