dimanche 25 octobre 2015

Halloween et TDAH

Trouble du spectre de l'autisme - Autisme et TSA


Pour toutes les familles vivant avec le TDAH (trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité), la journée se compose en trois parties : l’avant, le pendant et l’après-médication. Passons par-dessus le pendant puisque la plupart du temps, tout s'y déroule rondement.




L’avant… Cette heure chaotique du matin où un millier de choses est à faire, alors que nos petits trésors n’assimilent aucune consigne jusqu’à l'arrivée de l’effet tant attendu de la ô combien aidante médication.
Le après… Cette période mouvementée où l’on doit concilier souper, devoirs, bains, dodos, alors que cette charmante aidante thérapeutique nous a malheureusement quitté.
Depuis que je suis toute petite, la fête de l’Halloween est de loin ma préférée. L'attente, l'excitation, la cueillette de bonbons, le tri de ceux-ci sous l'œil vigilant de maman et papa sont autant de moments qui ont fait en sorte que cette journée de l’année a pu se tailler une place de choix dans mon cœur. En passant, je n’ai jamais trouvé une aiguille dans une pomme. 
Maintenant, ajoutons les conditions d'un enfant TDAH, à l'excitation de cette célébration.
À peine le costume trouvé qu’ils changent d’idée. Il faut acheter le maquillage, les masques. Ah non! Les masques sont interdits à l’école. Exit les costumes à connotation violente. Il faut vider et découper les citrouilles. Bricoler et mettre en places les décorations. Oups! J’avais presque oublié l’achat des bonbons pour les nombreuses petites sorcières et princesses qui frapperont à notre porte. L’heure venue, il faut revêtir LE costume… il fait 2 degrés dehors.

« Non maman! J’ai l’air grosse si je mets un manteau. » 
« Où est mon bouclier de Capitaine América? » 
« Viiite mamaaan! »

La collecte des friandises n'est pas commencée que je suis déjà épuisée.
Commence alors cette parade de petits monstres tous plus mignons les uns que les autres. Aux deux maisons, j’interpelle ma progéniture.

« On dit merci ! » 
« Non! On ne frappe pas aux maisons sans lumières. » 
« Non! Il ne faut pas traverser la rue sans cesse. » 
« Non! On ne court pas.  
« Non! On ne pousse pas les amis. »  
« Non! On ne demande pas plus de bonbons. »

Je voudrais éradiquer le mot « non » de mon vocabulaire. Un petit dernier.

« Non! La collecte est terminée. »

De retour à la maison, nos petits amours vident alors leur butin dans le salon afin de savoir qui a eu la meilleure collecte. S'ensuivent échanges et négociations. Nous nous croyons à la chute du NASDAQ! Un, deux, puis trois bonbons sont accordés avant le dodo. Je perds rapidement le contrôle, mais me dis que l'Halloween c'est une seule journée dans l'année… sans penser un seul instant à la nuit qui m'attend...

J’ai hâte de vous revoir, Mme Concerta! À demain matin.

Geneviève Lapointe,
Maman et présidente fondatrice du mouvement Plus de services au Québec pour nos enfants différents.


Pour en savoir plus sur Geneviève Lapointe, nous vous invitons à consulter la section Les collaborateurs du blogue.