lundi 26 octobre 2015

Halloween et TSA

Trouble du spectre de l'autisme - Autisme et TSA

L'Halloween me fait me souvenir de comportements qui sont parfois si subtils chez certaines personnes autistes qu’ils passent inaperçus aux yeux des personnes neurotypiques. Ce n’est pas pour rien que l’on nomme le trouble du spectre autistique le handicap invisible. J’ai pu à plusieurs occasions lors de cette fête observer ces comportements.



Si vous me le permettez, je vais vous partager deux petites anecdotes plutôt cocasses que nous avons vécues lors de cette célébration et par le fait même en profiter pour vous informer un peu.
Il y a de cela plusieurs années, alors qu’elle n'était âgée que de trois ans, ma Princesse bleue qui est Asperger est arrivée à sa première maison en même temps qu’un autre enfant qui avait environ cinq ans.
La dame qui a ouvert la porte a demandé à l’enfant plus âgé s’il irait bientôt à l’école. À cette question ce dernier répondit oui. Ma fille étant à ses côtés se fit poser cette même question à laquelle elle répondit également oui puisqu’elle avait entendu au préalable l’autre enfant répondre par l’affirmative.
Pour chacune des maisons visitées par la suite, ma fille se présenta en disant d’emblée :

« Joyeux Halloween! Bientôt, je vais aller à l’école. Puis-je avoir des bonbons? »

Il va de soi que comme n’importe laquelle des mamans, j’ai trouvé ce comportement très mignon.
Aujourd’hui par contre, je comprends que ce comportement en était un caractéristique aux personnes autistes. Ma fille a généralisé et répété un comportement même si ce dernier était hors contexte en répétant à chacune des portes « Bientôt, je m’en vais à l’école ».
Quelques années plus tard, toujours à l’Halloween, ma fille s’est vue remettre une tirelire afin de ramasser des sous pour les enfants diabétiques. Nous n’avions pas visité beaucoup de maisons cette année-là, mais sa plus grande frustration venait du fait que les gens refusaient de donner de la monnaie alors que c’était pour une bonne cause. Pour elle, il était plus important de ramasser des sous que des bonbons et elle ne comprenait pas pourquoi ces personnes ne voulaient pas aider les enfants malades alors qu’elle, elle était là pour aider ces enfants.
Les personnes autistes, surtout les enfants, croient souvent à tort que tout le monde pense comme eux, ce qui peut parfois être une source de conflits avec leur entourage. Beaucoup de comportements, surtout au niveau social, ainsi que leur mode de pensée doivent être travaillés puisque ce qu’un enfant typique apprendra généralement d’instinct, ne le sera pas par eux. Si pour certaines de ces personnes l’apprentissage se fait plus facilement, mais non sans efforts, pour d’autres ce sera l’apprentissage de tout une vie.
Il y a deux ans, ma fille a invité une amie à passer l’Halloween avec elle. Dans une maison, il leur a été demandé de chanter une chanson pour avoir plus de bonbons. Selon ce que je vous ai mentionné jusqu’à maintenant, que pensez-vous qu’elle a fait?
Eh oui! Ma princesse a chanté à chacune des portes suivantes. Heureusement pour elle, cette tactique a fonctionné. Comme quoi certaines caractéristiques peuvent parfois avoir leurs bons côtés.
Ma Princesse bleue, je l’aime telle qu’elle est… dans sa différence à la fois si simple et si complexe.
Joyeuse Halloween à vous!

Patricia Estrada,
Maman et formatrice en psychomotricité.

Pour en savoir plus sur Patricia Estrada, nous vous invitons à consulter la section Les collaborateurs du blogue.